Francais

990faces-hansjuergenraabe-st.marks-square

301-330 // St. Mark’s Square

 

 

Hans-Jürgen Raabe/Hans-Juergen Raabe

photographe et entrepreneur

 

Raabe a été l’élève de la célèbre photographe de théâtre de Kiel Erika Haendler-Krah. En tant que journaliste, il a travaillé pour différents médias. En tant que photographe, il s’est consacré principalement à la photographie noir et blanc dans les années 80. Ses recueils de photos Berlin Graffiti (1982) et Schöneberg (1984), publiés par l’éditeur Nicolai, ont suscité un intérêt important. Actuellement, Raabe se tourne de nouveau vers la photographie, avec le cycle de photos 990 Faces. Dans son travail photographique, Raabe a une prédilection pour les portraits et les natures mortes. Il repère ses modèles de façon intuitive et avec le coup d’œil pour l’essentiel, et les capture sans flash ni retouche numérique.

 

990 FACES : tel est le nom choisi pour le projet photographique conceptuel de longue haleine de Hans-Jürgen Raabe dont la réalisation prendra pas moins d’une décennie. Depuis 2010, le photographe parcourt différents pays et continents, dont des lieux spécifiquement choisis comme la Birmanie, Lourdes ou la 5e avenue à New York, la documenta (13) à Cassel ou la porte de Brandebourg à Berlin. Chacune de ses 33 séries au total liées à un lieu comprend, en plus de 30 portraits d’individus, également 10 natures mortes. 990 visages ont ainsi été capturés sur place pour former, au final, un portrait de l’humanité. Son œuvre 990 Faces donne la place centrale à l’être humain pour lui-même. En apparence fortuits, mais marquants, les clichés d’une grande intensité montrent des personnes dans un instant où le temps s’arrête.

 

Hans-Jürgen Raabe déclare lui-même à propos de son œuvre : « Les lieux sont marqués par les hommes et vice-versa. Ils se prêtent mutuellement de la magie. Cela peut être la magie d’une voie de passage commune, d’un intérêt réunissant de nombreuses personnes ou d’un lieu de refuge temporaire. […] Pour moi, les êtres humains sont importants, au même titre que les lieux. Et j’essaye de capturer le portrait de mon époque à travers les gens. Et cela aussi représente un aspect essentiel du travail, car je pense que nous devons de nouveau prendre soin des êtres humains. […] L’intérêt est très important, car nous vivons dans un monde où les images sont manipulées. Et je revendique l’initiation d’un contre-mouvement : celui du non-manipulé, de l’authentique et en fait aussi, du simplement normal.

 

Plus d’informations actualisées

sur le photographe et le projet à l’adresse :

www.990faces.com

 

Hans-Jürgen Raabe est représenté par

Bernd Fechner, agence Photomarketing.

www.photomarketing.de